David Venitucci,
accordéoniste

extraits audio

photographies

articles de presse

Jazzman

★★★★À propos de l'album *Cascade*, octobre 2003 «L'accordéon a toujours occupé une place marginale dans le jazz, malgré les efforts de pionniers comme Joe Cornell et Buster Moten, et de virtuoses comme Art Van Damme et Leon Sash. En France, terre du swing musette, un courant original s'est développé avec Tony Murena, Charley Bazin et Gus Viseur qui donnèrent à l'instrument ses lettres de noblesse. Dans les années 80, le flambeau fut repris par Richard Galliano, Francis Varis et Marc Favot qui montrèrent la voie à des artistes comme Daniel Mille. S'inscrivant dans cette école, David Venitucci exploite ici, en choisissant la périlleuse formule du solo, toute la richesse et la poésie de l'instrument. Une expérience acquise par la fréquentation assidue des mondes du classique, de la chanson et du jazz, et un goût évident pour l'improvisation lui permettent de suggérer différents climats et sentiments au travers de compositions originales qui privilégient les belles mélodies. Ainsi. la quiétude voluptueuse de *Ballade pour Marie*, la tendresse de *Clownesque*, l'allégresse de *Choro*, la pièce de Daniel Goyone, et la nostalgie évoquée dans *Avec le temps*, sont autant de facettes d' un univers personnel livré avec une grande pudeur. Un très beau disque.»

Jazz magazine

À propos de l'album *Cascade*, octobre 2003 «‹S'exprimer en solo<span class="fine"> </span>: un geste à la fois périlleux et porteur d'une grande émotion. Impossible de tricher, le musicien est ici entièrement à découvert…› (Laurent Valera). Empressons-nous d'ajouter que l'écoute des dix interprétations proposées témoigne du brillant succès de l'entreprise. Accordéoniste virtuose, Venitucci pratique une approche quasi orchestrale de son instrument, avec une maîtrise parfaite du son et des nuances. On savourera le brûlant lyrisme, la passion pleine de sensualité, l'inspiration soutenue et souvent audacieuse – tant mélodiquement qu'harmoniquement – dont il fait preuve tout au long d'un répertoire majoritairement composé de thèmes splendides dont il est l'auteur. S'il ne fallait citer qu'un morceau pour illustrer son art, on choisirait la flamboyante relecture d'un des plus grands succès de Leo Ferré, *Avec Le temps*. Une enthousiasmante réussite qui rend justice au talent d'un musicien hors du commun.» Claude Oberg

Jazz notes

À propos de l'album *Cascade*, octobre 2003 «L'artiste est accordéoniste et compositeur, il s'engage dans un exercice de haut vol, seul avec son instrument, utilisant la technique des basses chromatiques (les deux claviers sont également libres sans accords pré-composés à la main gauche); à la recherche de nouvelles pistes musicales. On est saisi par son utilisation qui fait l'effet d'un orchestre. Jolies mélodies dans un registre à la fois musique actuelle, improvisations, chansons, valses, jazz et pour finir *Avec le Temps* de Ferré. Un certain tour de force que devraient apprécier les amateurs de musique, car nous avons à faire désormais à un garçon qui donne une fois de plus ses lettres de noblesse à l'instrument.»

Zicline

À propos de l'album *Cascade*, 2003 «L'accordéon est sans conteste une spécialité française. Richard Galliano, en maître bien pensant a fait des émules dans le domaine du jazz. Francis Varis, Daniel Milk, Marc Berthoumieux, Pascal Palisco ou plus récemment Ludovic Beier, ont su donner un nouveau soufile au ‹piano du pauvre›. Ouverture d'esprit et d'écoute semblent être aujourd'hui être de mise, on retrouve les vertus d'un instrument raillé pendant longtemps, que ce soit en accompagnement de chanteurs, au sein de musiques du monde ou dans les territoires improvisés. David Venitucci appartient désormais à cette grande famille. Après avoir accompagné bon nombre d'artistes dans différents domaines, il se lance dans l'aventure de l'enregistrement en solo pour son premier album et signe sept titres sur les dix proposés. Les autres compositions sont signées Daniel Goyone, autre compositeur exigeant, Hubert Giraud et pour conclure une reprise d' *Avec le temps* de Léo Ferré. Passons sur ses qualités d'instrumentiste et étonnons nous de son univers musical. Les harmonies déployées ici sont étonnantes et audacieuses, les mélodies s'enroulent sur des rythmiques entraînantes ou lancinantes et la musique passe de la gaieté à l'étrange, du grave à l'aigu, de la simplicité à l'émotion forte. Domaine risqué, il se livre sans complice à l'improvisation complète sur deux titres. David Venitucci explore une face cachée de l'instrument et fait preuve d'une belle écriture. Cascade est un disque audacieux et réussi. A écouter pour se faire encore une fois une autre idée de l'accordéon.»